La CGT et la CFDT refusent le plan AREVA pour SFAR et CIVAD

mercredi 19 novembre 2008
par  Coordonnateur
popularité : 44%

« Au nom d’AREVA et de vos 58 000 nouveaux collègues, je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue dans votre groupe… »
« Votre rôle est donc clé pour la réussite de nos objectifs… »

C’était le 25 septembre 2006
propos de « l’Ex directeur de la business Unit Equipements »

La réunion du CE (Sfarsteel) le vendredi 14 novembre 2008, s’est soldée par un cuisant échec, la CFDT et la CGT auront tentées en vain, de démontrer que le projet de sortir les sites « Sfar et Civad » du groupe AREVA était socialement inacceptable, stratégiquement incompréhensible et économiquement injustifiée.

Il nous aura manqué comme jamais face à nous des interlocuteurs animés de la même volonté !!!

Au cours de cette réunion le cabinet indépendant « SYNDEX » a démontré par son rapport la viabilité de « Sfar et Civad » sur un fort potentiel du marché du nucléaire dans les futures années.

Le comportement de la Direction locale actuelle nous effraie par les dégâts qu’il procure, sur l’ensemble des salarié(e)s.

Messieurs les exécutants zélés, faites votre travail maintenant sans nous, vous n’avez à nos yeux aucune circonstance atténuante.

Vous avez même réussi l’exploit de pouvoir être juge pendant la présentation du rapport de l’expert que vous avez balayé d’un revers de main. (NDLR : il en fut de même pour l’expertise du cabinet SECAFI à l’occasion de la liquidation de AREVA TD MONTROUGE)

Notre engagement pour la défense des deux sites va maintenant se déplacer sur d’autres terrains : Préfecture, CMM, Pouvoirs Public etc.

A l’heure qu’il est, la situation est désormais d’une tension extrême.
Nous demandons expressément à la Direction d’AREVA de nommer un médiateur.

La CFDT et CGT AREVA NP défendront jusqu’au bout les salariés (170 familles) qui auront sans relâche montrée depuis un an leur volonté de faire vivre les deux sites, en faisant valoir toutes leurs compétences et leur implication.