Les salariés de la FLS s’opposent à la sous-traitance de la sécurité.

Le 26 février 55% d’entre eux étaient en grève à l’appel de la CGT
vendredi 27 février 2009
par  Coordonnateur
popularité : 23%

Rares sont les mouvements de grève de ce service spécialisé, qui assurent sur les sites d’AREVA les missions de gardiennage et de secours, aux biens et personnes, ils étaient néanmoins en grève ce 26 février pour s’opposer à l’introduction de la sous-traitance dans leurs missions essentielles pour la vie des slariés et des sites du groupe.

« Le Dauphiné Libéré » rapporte photos à l’appui la position des grèvistes et de la direction.
45 salariés ont manifesté devant l’entrée du site en opposition à la sous-traitance du gardiennage des chantiers Comurhex II et Georges Besse II qui se déroulent sur le site de Tricastin. Cette sous-traitance serait le prélude à une systématisation de cette pratique, « inadmissible sur un site nucléaire tant du point de vue social que de la garantie de bonne exécution des missions ».

La CGT dénonce la précarité sociale imposée à ces sous-traitants en terme de durée de contrat et de rémunèration qui atteindrait à peine 1000 euros. Elle objecte la possibilité d’intégration permettant le renouvellement des équipes et une formation professionnelle de meilleure qualité.

La direction pour sa part évoque la prévention de l’emploi, oubliant d’affirmer la logique du moindre coût qui découle des plans d’économies décidés et affirmés au conseil de surveillance du Groupe.

Sur Tricastin assurément la politique sociale du Groupe est chahutée.