NAO : mépris, insulte ou provocation ?

Les syndicats quittent la séance
mercredi 17 octobre 2007
par  Coordonnateur
popularité : 39%

Ce mardi 16 octobre 2007 ont commencé les Négociations Annuelles
Obligatoires (NAO). Après un début de séance où la DRH nous a commenté
les excellents résultats et les bonnes perspectives de la société, déjà
présentés par le PDG en CCE, elle nous a proposé le minimum garanti par
l’accord pluriannuel signé fin 2004, soit :
2,8 % d’augmentation, dont 1,5 % de mesures collectives.

Sachant que l’inflation 2007 est attendue autour de 1,7 % et que l’ensemble
des propositions des OS tourne autour de 5 %,
chiffre très réaliste compte
tenu de la conjoncture de la société.

Ces chiffres sont à comparer aux évolutions suivantes sur les 4 dernières
années :
· Chiffre d’affaires = + 67,8 %
· Bénéfice net = + 181 %
· Dividendes pour les actionnaires = + 431 %

La proposition de la Direction (2,8 %), après 2 années d’austérité salariale, est une véritable provocation pour le personnel, seule valeur de l’entreprise et
garant de notre savoir faire.

Finalement les seuls à bénéficier de la bonne santé de l’entreprise depuis des
années sont les actionnaires et les cadres dirigeants dont la part variable est
le fruit de votre travail !

De plus, vous voyez votre surcharge de travail augmenter d’année en année :
81 424 heures gratuites en 2006 (non comptabilisées dans les banques de
temps), sans compter les congés et RTT non pris ou épargnés, soit 8 jours en
moyenne.

Face à cette provocation, l’ensemble des OS a quitté la salle sur le champ.
Vos OS vous proposeront des Assemblées Générales pour décider des
actions nécessaires. Elles ont besoin de vous pour défendre vos intérêts !


Documents joints

PDF - 73 ko
PDF - 73 ko