Vendre AREVA TD et dépecer AREVA, quelle connerie !

A l’appel de la CGT, CFE-CGC et FO, plus de 150 salariés d’AREVA TD se sont rassemblés le 23 novembre au siège parisien d’AREVA pour s’opposer à la vente.
lundi 23 novembre 2009
par  Coordonnateur
popularité : 30%

Venus de tous les sites AREVA TD, les salariés continuent par leurs actions à s’opposer à la vente. Cette vente est une insulte à l’intelligence. Sur le plan économique, elle ne résout rien pour AREVA qui se voit privé de la moitié de ses effectifs, de 40% de son résultat opérationnel, d’un réseau commercial mondial. Sur le plan industriel, les trois options à l’étude sont toutes porteuses de risques, le plus grand réside dans le choix de l’offre groupée Alstom/Schneider, le risque de restructurations demeure dans les offres Toshiba comme General Electric, et lui est associé celui de perte de maîtrise nationale et européenne du secteur stratégique de la transmission et distribution d’énergie.

Le gouvernement ainsi que le relève la presse nationale et internationale doit prendre un choix politique dans tous les cas discutable et peu conforme aux grandes déclarations de soutien à l’industrie.

Autre fait remarquable ce sont les plus petits du secteur du T&D, qui plus est soutenus par leurs Etats respectifs qui pourraient acquérir AREVA T&D. La presse économique évoque un financement partiel de l’offre Toshiba par le fonds souverain industriel japonais. Quant à GE, l’Etat américain n’en soutient pas moins ses champions mondiaux ! De plus, Toshiba et GE sont concurrents d’AREVA dans le nucléaire.

Socialement, les salariés d’AREVA TD ressentent un profond malaise et éprouvent de vives craintes pour leur emploi. La période d’ailleurs incite les clients de la division à attendre pour la passation des commandes, ainsi qu’à regarder vers d’autres fournisseurs.

Les salariés sont convenus ce matin de poursuivre et amplifier leurs actions. Les sites AREVA TD étaient en grève ce matin en soutien à l’action menée à Paris devant le siège AREVA.

On ne sait toujours pas qui sera le repreneur de TD, la réponse est encore repoussée. Le comité central dentreprise de AREVA TD était prévu initialement pour le 26 novembre, il semble qu’à cette date l’information ne soit toujours pas disponible.

Le comité de groupe européen prévu le 24 novembre se tiendra sans autre information que la remise des expertises en cours sur la réorganisation du groupe et la vente de TD.