La CGT souhaite une approche intersyndicale groupe

jeudi 18 octobre 2007
par  Coordonnateur
popularité : 29%

Du coordinateur CGT
Aux coordinateurs syndicaux CFDT – CFE/CGC –
CFTC - FO – Spaen groupe AREVA

Objet : demande de rencontre Négociations Salariales
Annuelles

Chers collègues,

Les négociations salariales 2008 ont débuté dans nombre d’entités du groupe. Elles prennent cette année une dimension particulière du fait du renchérissement notable du coût de la vie sur les biens, services essentiels
et logement.

Le gouvernement a décidé que travailler plus pour gagner plus était une réponse à la préoccupation des salariés en matière de pouvoir d’achat, ce n’est pas leur avis et l’incidence sur l’emploi dans nos unités est
inacceptable. Cette formule ne pouvant de surcroît s’appliquer à toutes les catégories de l’entreprise, déjà forts dépendantes, nonobstant son caractère contestable.

L’année dernière avait été marquée de nombreux conflits épars, enchaînés les uns après les autres, ces derniers nous ont montré la main mise d’Areva, sur les possibilités existant dans les différentes entités, sa cohérence à contrer les luttes.

L’unité syndicale et revendicative est apparue aux salariés comme essentielle à leurs actions et leur chance de réussite. Ce constat n’invite pas à rester l’arme au pied s’agissant de notre organisation.

Cette année le groupe affichera encore des résultats plus qu’honorables ce qui ne manque pas d’exciter les convoitises et d’aviver les promesses de distribution d’actions aux salariés. L’attente de ces derniers et de nos systèmes sociaux de prévoyance et retraites est plus immédiate vis-à-vis du salaire.

La question salariale demeure à nos yeux maltraitée par AREVA, car la productivité du travail est partout en hausse dans le groupe. Ce ne sont pas les réductions d’effectif ou les dépassements d’horaires réalisés qui nous démentiront.

Je vous propose de nous rencontrer pour échanger sur les possibilités d’un positionnement commun – et nous pouvons en avoir – dans le groupe et une évaluation de nos positions respectives.

Cette rencontre serait conduite par 2 à 3 représentants de chacune de nos organisations et pourrait se tenir à Paris dés le 20 octobre.

Il va sans dire que nous serons particulièrement réceptifs à vos réponses que nous n’imaginons pas hostiles à un tel projet.

En vous remerciant de votre attention, recevez chers collègues mes salutations syndicales.


Documents joints

PDF - 77.9 ko
PDF - 77.9 ko