Décryptage CGT n°9 : les suppressions de postes présentées aux élus du personnel

lundi 9 novembre 2015
par  Mutos
popularité : 40%

L’accord-cadre sur les départs volontaires est signé. Sans la CGT, car ce serait donner un blanc-seing aux suppressions de poste annoncées dès mars 2015, avant même qu’elles aient été détaillées et justifiées.

Le Plan de Départ Volontaire vient seulement d’être présenté aux élus du personnel et force est de constater deux lignes de force, auxquelles nous nous attendions certes, mais qui n’en sont pas moins déplorables : des salariés sacrifiés sur l’autel d’une logique exclusivement financière, et l’absence de stratégie de pérennisation industrielle.

Gèrer les affaires courantes en acceptant par avance un déclin présenté comme inéluctable, parer au plus pressé dans l’attente du couperet et surtout, surtout, refuser tout espoir à long terme, voilà la signification de ce PDV. Le contraire de ce que la CGT entend défendre depuis le début pour le Groupe AREVA et la Filière Nucléaire.

Notre Filière doit en effet être préservée et pérennisée, à la fois pour tous les salariés qu’elle fait vivre, pour leurs compétences et leurs outils industriels, et pour l’instrument précieux qu’elle est face aux défis énergétiques et climatiques qui s’annoncent, à l’aube de la COP21 !

NdlR : nous avons trouvé une petite erreur dans la version distribuée de ce tract, c’est pourquoi nous avons adjoint un erratum à la version mise en ligne aujourd’hui.

PDF - 214.8 ko
Télécharger le tract en PDF