Déclaration CGT au CE AREVA NP Courbevoie du 4 Mars 2016

samedi 5 mars 2016
par  Mutos
popularité : 30%

Le 4 Mars 2016, le CE de l’établissement AREVA NP de Courbevoie était consulté sur les Livres I et II du Plan de Départ Volontaire. Lors de cette consultation, vos élus CGT ont émis un avis défavorable.

Cet avis fait suite à l’avis de la même teneur émis la veille par les élus CGT au CCE AREVA NP, lui-même en cohérence avec celui de la CGT AREVA NC et nos avis dans les CE des autres sites, tant NP que NC.

Tout d’abord, la CGT conteste le bien-fondé des suppressions d’emploi qui vont être exécutées, ainsi que le choix des postes à supprimer. Ce plan, qui n’était pas nécessaire au vu des départs naturels prévisibles, portera gravement atteinte au collectif de travail en fragilisant tous les salariés. De plus, la trop prévisible hémorragie de compétence ne pourra qu’être très partiellement endiguée avec les faibles mesures qui ont été ajoutées au PDV, notons-le, sur l’insistance des élus, la direction semblant prête à se contenter de vagues intentions dans un préambule.

La réorganisation qui sous-tend ces départs est elle-même hasardeuse et mal maîtrisée. Dans un environnement mouvant et sans chercher à poursuivre une stratégie cohérente, la direction, obéissant à des directives venues de l’État, se contente de réduire uniformément les effectifs de 15%. Alors que le salarié moyen est sévèrement réprimandé au moindre écart, les mêmes élites qui ont amené le Groupe au bord du gouffre se voient reconduites aux commandes pour imposer un grand pas en avant aux frais exclusifs des salariés.

La CGT affirme que ce manque de clairvoyance entraîne une forte défiance du collectif de travail envers la direction et une énorme inquiétude sur les capacités des responsables de l’État et de l’entreprise, à redresser la situation.

PDF - 189.2 ko
Télécharger la déclaration en PDF