LEA : pourquoi nous avons voté contre

jeudi 18 mai 2017
par  Mutos
popularité : 58%

La filialisation des activités du Laboratoire d’Etalons d’Activité, avec ses 27 salariés, a été soumise à consultation au CCE NP. La CGT s’est prononcé contre.

En effet, dans cette opération, AREVA NP semble plutôt préoccupé de « se débarrasser » d’une activité d’utilité publique, jugée peu rentable financièrement et donc peu attrayant pour le futur repreneur EDF, plutôt que d’assurer l’avenir de la future filiale. L’avenir social des salariés est loin d’être assuré, avec une nouvelle direction New AREVA peu au fait de l’activité et un refus de garantir les statuts des salariés.

Pourtant, l’équipe du LEA était prête à relever les défis de l’avenir de cette activté, pour peu qu’elle reste soutenue par le groupe. Maintenant, filialisée et projetée dans la concurrence sauvage face à un autre laboratoire quasiment monopolistique et de plusieurs dizaines de fois sa taille, cette même équipe peine à voir quelle peut être son avenir sans le Groupe AREVA derrière elle.

C’est pourquoi nous réaffirmons que l’activité du LEA doit être pérennisée, avec un soutien puissant du groupe et des statuts honnêtes pour les salariés. Comme la fermeture du réacteur OSIRIS par le CEA pour raisons purement économiques, les pouvoirs publics, les directions d’AREVA et d’EDF ne tiennent pas compte de ces aspects humains. Le LEA, comme Osiris, est pourtant essentiel pour la qualité de la recherche et de la santé nucléaires.

PDF - 84.2 ko