C’est non, tous ensemble, à la signature

L’accord a été jugé défavorablement par toutes les organisations.
mercredi 12 décembre 2007
par  Coordonnateur
popularité : 20%

L’accord SET porté à la signature par la direction le 11 décembre est refusé par tous les syndicats. C’est à travers le refus de l’accord indigne et indigent socialement que s’exprime l’exigence d’une continuité sociale par raport à l’existant. Cette position des organisations syndicales traduit le refus d’un chèque en blanc et l’hypothèque mise sur le social.

En quelques mots la direction a voulu justifier le forcing sur le type de régime de travail en 7X8 (celui ci était refusé par toutes les organisations syndicales).
« Si on innove pas au départ on innove jamais ».

Ce sens de l’innovation a été poussé jusqu’à refuser de discuter des métiers exercés et de leur reconnaissance.
La politique de gestion des carrières et des rémunérations reléve selon la direction d’une discussion ultérieure propre à l’entreprise SET. Cela interroge sur la méthodologie des recrutements et la visibilité qui devrait découler de la GPEC de Bassin évoquée par ailleurs.

Ce sens de l’innovation conduisait également à une reconnaissance « hièrarchisée » des pénibilité afférentes aux services continus.

Les organisations syndicales ont réclamé ensemble la poursuite de la négociation, sur les points qui font obstacles à la signature. La direction annonce qu’elle appliquera en l’absence d’accord les dispositions qui lui agréent.

Il reste maintenant à donner des suites, à l’unanimité qui s’est manifestée entre les organisations syndicles, avec les salariés.